page d'accueil
présentation des glacières et des hommes évolution
le rôle de la cavité
définition
fonctionnement
saisons
formation
classification
érosion
hydrologie
concrétions
jura vaudois

Deux types de cavités sont susceptibles de se refroidir anormalement:

les poches à air froid
les tubes à vent


Les tubes à vent

Les tubes à vents sont des cavités à plusieurs orifices, situés à des altitudes différentes, qui sont à l'origine d'appels d'air parfois puissants dus à l'écart de température entre la colonne d'air interne et l'air extérieur. On les rencontre avant tout dans les régions de montagne, à forte dénivellation.

HIVER
L'air souterrain plus chaud et par conséquent plus léger s'élève progressivement par les conduits verticaux et ressort par l'exutoire supérieur. Cet orifice souffleur se repère facilement car il fait fondre la neige localement et peut former un panache de brouillard. L'air froid du dehors est aspiré par l'ouverture du bas. Puis il s'échauffe dans son parcours au contact des parois et s'élève à son tour.
ETE
La circulation s'inverse. L'air souterrain, plus froid et plus lourd redescend, la caverne aspire de l'air plus chaud par l'orifice supérieur et le rejette refroidi par l'exutoire situé à la base du massif. Le refroidissement s'opère par évaporation et par contact avec la glace accumulée et les parois de la glacière.

Il y a donc toujours une zone au sein du tube à vent où les températures sont anormalement froides. Cette zone se situe le plus souvent dans les parties inférieures de la grotte.

Le refroidissement par évaporation n'est malheureusement pas toujours suffisamment efficace et l'intrusion d'un air trop chaud peut accélérer la fusion de la glace et provoquer sa disparition à la fin de l'automne, ne permettant que le développement d'une glacière temporaire.

Fonctionnement complexe des tubes à vent

Dans la plupart des tubes à vents, le système de ventilation est un peu plus complexe que le schéma que nous avons proposé. Les courants ne sont pas uniquement saisonniers; ils peuvent disparaître la nuit ou durant les saisons intermédiaires lorsque les températures s'égalisent. Ils varient parfois d'un jour, voire même d'une minute à l'autre suivant les configurations de la cavité, le nombre d'orifices, leur altitude respective, le degré de fissuration, la pression, etc; ils ne s'établissent pas nécessairement entre les différentes ouvertures mais également entre le réseau de fissures et la cavité.
Le fonctionnement du tube à vent peut encore être interrompu durant l'hiver si l'un des orifices est bouché par de la neige. Lorsqu'il s'agit de l'orifice inférieur, la cavité fonctionne temporairement en poche à air froid.


le rôle du climat
le rôle des autres facteurs
 
plan du site contact bibliographie liens haut