page d'accueil
présentation des glacières et des hommes évolution
saisons souterraines
définition
fonctionnement
saisons
formation
classification
érosion
hydrologie
concrétions
jura vaudois

Caractéristiques du climat souterrain des glacières naturelles:

températures anormalement fraîches (proches de 0°C)
faible amplitude thermique (quelques degrès seulement)
deux saisons principales: un été souterrain (en vert clair) et un hiver souterrain (en vert foncé) d'une durée plus ou moins égale


Exemple: La glacière de Saint-livres

Enregistrement des températures dans la glacière de Saint-Livres du 1.6.97 au 31.5.98 à l'aide d'un mini-logger. La courbe des températures illustre typiquement le climat souterrain des cavités fonctionnant en poches à air froid.
Moyenne: -0.16°C Maximum: 1.02°C Minimum: -4.3°C
Médiane: -0.8°C Etendue: 5.32°C Ecartype: 1.04°C


L'été souterrain: PERIODE FERMEE
 

Période thermique très stable: les températures s'élèvent lentement, par palier successif et sont très peu influencées par l'air extérieur.

Au cours du printemps, l'air extérieur se réchauffe progressivement et devient par conséquent plus léger que la masse d'air interne. Il n'est donc pas en mesure de perturber directement le microclimat souterrain à moins d'être introduit par un vent sec particulièrement puissant. La caverne se referme à la manière d'une soupape durant près de six mois. Même si les températures extérieures sont parfois négatives durant la nuit, elles ne durent pas suffisamment longtemps pour influencer le climat souterrain. L'air froid piégé au sein de la cavité se maintient durant tout l'été. Il se réchauffe légèrement dans un premier temps en raison du ruissellement de l'eau de fonte; puis l'augmentation des températures se produit essentiellement par conduction (énergie transmise par les parois rocheuses).

L'hiver souterrain: PERIODE OUVERTE

  Période instable qui se caractérise par une oscillation continue des températures.

Dès que l'air extérieur se refroidit et qu'il devient plus dense que l'air intérieur, un déséquilibre s'installe et la soupape s'ouvre momentanément; il s'engouffre par gravité dans la caverne pour établir un nouvel équilibre. L'air souterrain qui s'était réchauffé lentement durant l'été au contact des parois rocheuses est soudainement refoulé vers le haut. Le refroidissement observé advient par convexion. Une fois l'équilibre atteint entre les deux masses d'air, la circulation s'atténue et la soupape se referme momentanément. Les parois de la glacière se retrouvent en déséquilibre thermique par rapport à la nouvelle masse d'air et lui cèdent par conséquent de la chaleur. Celle-ci s'échauffe presque aussi vite qu'elle s'était refroidie. Lorsqu'elle est à nouveau moins dense que la masse d'air extérieure, la soupape s'ouvre à nouveau et le phénomène recommence. Il se répète tout l'hiver, à chaque nouveau refroidissement, ce qui explique l'instabilité thermique durant cette saison et l'alternance de périodes ouvertes et de périodes fermées.

Comparaison entre les températures internes et externes


Rapport entre les températures intérieures et les températures extérieures provenant de la combe des Amburnex du 1.6.97. au 23.1.98

 
plan du site contact bibliographie liens haut