page d'accueil
présentation des glacières et des hommes évolution
pseudoglacières
définition
fonctionnement
saisons
formation
classification
érosion
hydrologie
concrétions
jura vaudois
Il existe certains gouffres anormalement froids, mais qui ne parviennent pas à fabriquer de la glace ou à la conserver au-delà de l'année.
Ces pseudoglacières constituent parfois le stade antérieur ou le stade relictuel d'une glacière; lls incarnent du moins une forme transitoire entre les cavités plus triviales que sont les gouffres ou les grottes et les glacières stricto sensu.


Les glacières temporaires


Elles contiennent de la glace de regel saisonnière. Formée au cours de la mauvaise saison, cette glace se maintient parfois jusqu'en été et finit par fondre avec l'augmentation des températures estivales. La glacière de la Genolière, dans le Jura vaudois illustre ce type de cavité.

Les puits à neige
  Il s'agit de cavités à développement plutôt vertical, à large orifice, relativement profonds (une dizaine de mètres) dans lesquels on retrouve une accumulation prolongée de neige qu'on appelle névière ou neigière.
Ces accumulations peuvent être temporaires ou permanentes, mais pour qu'une cavités soit considérée comme un puits à neige, il faut que le névé dure au moins jusqu'au milieu de l'été.
Les névières permanentes sont moins fréquentes et il est parfois difficile de les distinguer des petites glacières à glace de névé, surtout si l'épaisseur de la neige est importante. On utilise en général deux critères pour les différencier: les névières ne contiennent pas de glace, un névé durci au plus et pas (ou peu) de successions annuelles de couches. La neige ne survit en général qu'une seule saison et fond durant l'automne ou au début de l'hiver.
D'après AUDETAT (1962), la pérennité d'une neigière serait liée à la profondeur du gouffre. Dans des cavités d'une profondeur de 10 à 15 m, la neige serait sporadique; au-delà de 20 m elle parviendrait à passer l'année.

autres types de glacières


glacières dynamiques à glace de névé
glacières statodynamiques à glace de regel
tableau comparatif
 
plan du site contact bibliographie liens haut