page d'accueil
présentation des glacières et des hommes évolution

inventaire des glacières


définition
fonctionnement
saisons
formation
classification
érosion
hydrologie
concrétions
jura vaudois

Au début du siècle, cinq glacières seulement sont mentionnées dans les encyclopédies géographiques, statistiques ou historiques du canton de Vaud. Il s'agit des plus volumineuses, de celles qui fournissent de la glace aux paysans, qui font l'objet d'une exploitation commerciale par de petites entreprises régionales, et qui sont étudiées par les naturalistes du XIXème siècle. Puis l'exploration systématique de toutes les baumes du Jura vaudois par des spéléologues avides de nouvelles découvertes a permis de déceler de nouvelles cavités remplies de glace. BARON (1969) en comptabilise un peu moins d'une vingtaine dans les années 70. Depuis, une ou deux glacières supplémentaires seulement ont été découvertes.

Cette carte a été réalisée à partir des ouvrage de BARON (1969) et de GIGON (1976) dans lequel figure une liste sommaire des principales glacières de Suisse, sur des relevés spéléologiques actuels, ainsi que sur des visites effectuées entre 1997 et 1998. Elle reste approximative car de nombreux gouffres sont inaccessibles et les ouvrages consultés parfois dépassés.

Noms des glacières

On constate que les noms attribués sont bien souvent trompeurs car les cavités qui contiennent de la glace toute l'année ne sont pas toujours qualifiées de glacière. Certaines d'entre elles portent tout simplement le nom de gouffre, de baume ou encore de creux. Inversement, Il existe également une série de fausses glacières naturelles.


massif jurassien inventaire des glacières du Jura vaudois

St-Livres

  leurs caractéristiques

St-George

  quelques fausses glacières

La Genolière

 
plan du site contact bibliographie liens haut