page d'accueil
présentation des glacières et des hommes évolution
Glacière de la Genolière
définition
fonctionnement
saisons
formation
classification
érosion
hydrologie
concrétions
jura vaudois
La glacière de la Genolière se situe à 1340 m d'altitude. Ouverte dans un pâturage, à proximité du chalet de la Genolière (499.060/146.880), elle constitue probablement la cavité la plus célèbre du district de Nyon. On y accède en empruntant une route de montagne carrossable, depuis la Givrine.
Relevé de la glacière de la Genolière le 20.7.92 (G. Heiss)

Entourée d'une couronne d'arbres, elle possède deux orifices distincts, taillés dans les calcaires du Portlandien. L'orifice sud est vaste, incliné et a été aménagé de rondins en bois. Il conduit à -16 m dans une petite salle qui communique à nouveau avec l'extérieur par l'orifice nord, subvertical.

Neige et glace

Malgré la célébrité de ce gouffre, il ne constitue pas une véritable glacière. On y trouve en général de la neige et de la glace au printemps (quelques concrétions, un sol recouvert de glace), mais il ne reste pratiquement rien dès les premières chaleurs de l'été. Il s'agit donc typiquement d'une glacière temporaire. La fusion de la glace est liée essentiellement à la thermoventilation estivale entre les deux conduits (BROWNE 1865). Le gouffre est également peu profond et n'est protégé que par une couverture végétale éparse, ce qui ne facilite guère la conservation de la glace.
Autrefois, cette glacières était permanente. Ce n'est qu'à la suite de l'effondrement d'un second puits qu'elle a perdu sa capacité à maintenir une fraîcheur suffisante durant l'été (BROWNE 1865).


massif jurassien inventaire des glacières du Jura vaudois

St-Livres

  leurs caractéristiques

St-George

  quelques fausses glacières

La Genolière

 
plan du site contact bibliographie liens haut