page d'accueil
présentation des glacières et des hommes évolution
formation et fusion de la glace
définition
fonctionnement
saisons
formation
classification
érosion
hydrologie
concrétions
jura vaudois

Les naturalistes ont mis de nombreux siècles pour expliquer la présence de glaces souterraines, particulièrement dans les cavernes de moyenne altitude, situées bien en-dessous de l'isotherme moyenne annuelle 0°C et des neiges permanentes. Etait-ce un résidu des dernières glaciations ou le résultat subtil d'une réaction chimique ? Le phénomène est pourtant simple.

Formation de la glace
  La glace se forme durant la mauvaise saison, dès que le froid pénètre dans la caverne, permettant de congeler l'eau d'infiltration (glace de regel) et de conserver la neige accumulée, qui finit par se tasser, par se compacter et par former un véritable glacier souterrain (glace de névé).

glace de névé à St-Livres
(photo: D. Brulhart 01.06.98)
glace de regel à St-George
(photo: D. Brulhart 28.04.98)

La période optimale se déroule au début du printemps, lorsque l'eau de fonte du manteau neigeux pénètre tranquillement, par infiltration ou par ruissellement au sein d'une caverne encore fortement refroidie. Durant le reste de l'hiver, l'eau est généralement congelée dans les fissures de la roche et la neige n'a pas encore atteint un taux d'humidité et une densité suffisante pour se transformer en glace.
Fusion de la glace
  Au milieu du printemps et jusqu'en automne débute une longue période de fusion qui s'accentue durant l'été lorsque les températures souterraines et les parois rocheuses atteignent quelques degrés au-dessus du point de congélation. Cette augmentation de la température est liée au réchauffement atmosphérique qui influence par convexion et surtout par conduction le climat souterrain de la caverne. La glace se retire alors progressivement des assises rocheuses et devient excessivement humide.

Rimaye dans la glacière de St-Livres (photo: D. Brulhart - 20.7.97 )

L'espace libéré entre la masse de glace et les parois de la cavitée est parfois qualifié de rimaye (GIGON 1976); il est souvent utilisé par les spéléologues afin de contourner la glace et d'explorer le reste de la cavité.
L'eau de fonte est ensuite évacuée par le système de fissuration situé sous la glace.
Durant l'été, lorsque la fusion est maximale, les rimayes s'élargissent de quelques centimètres à quelques décimètres en quelques mois seulement.

 


Tableau récapitulatif


Source: GODIN (1998)

Automne


niveau de la glace minimal
puis début de la formation de la glace
Hiver accumulation et tassement de la neige
glace sèche et stationnaire
formation de quelques concrétions
Printemps


période principale de la formation de glace de regel
puis début de la fusion
Ete fusion continue et en légère augmentation
glace très humide
périodes de gel rares

Avec le retour de la mauvaise saison, le processus recommence, le froid s'installe au fond de la caverne, l'eau se congèle et la neige se compacte.

Renouvellement de la glace et dynamique glaciaire


A force de fondre et de se reconstituer chaque année, la glace finit par se renouveler entièrement.

Quant au rapport entre la glace formée et la glace prélevée au cours de l'année, autrement dit le bilan de masse annuel, il détermine la dynamique de la glacière.

 

 
plan du site contact bibliographie liens haut