page d'accueil
présentation des glacières et des hommes évolution

inondations


tardiglaciaire
postglaciaire
cause
st-george
bilan
conclusion

Si l'eau est nécessaire à la formation de la glace, trop d'eau durant l'été peut accélérer sa fusion car elle apporte un surplus de calories.

Chaux-les-Passavant

Chaux-les-Passavant a été gravement endommagée à plusieurs reprises. GIRARDOT (1885) mentionne les dégâts occasionnés par les pluies d'orage qui ravinent le sol et qui provoquent la fonte d'une grande quantité de glace due à sa température élevée.
TROUILLET (1885) propose alors de prendre des précautions pour restreindre le contact prolongé de l'eau avec la glace durant l'été en y réalisant les aménagements suivants:

"Pour restreindre la durée de ce contact, nous proposons d'ouvrir dans la partie la plus basse de la glacière, un puits étroit, mais poussé jusqu'au roc vif; une fois les fissures du sous-sol bien débarrassées de la boue argileuse qui les colmate, on remplirait ce puits de gros blocs de pierre de façon à maintenir un écoulement certain de son orifice"


Il incite également les propriétaires à restreindre l'intrusion des pluies d'orage, de retenir l'eau dans des citernes et de la libérer en temps voulu, lors de la période de gel afin d'augmenter la quantité de glace pour le plus grand plaisir des touristes.

En 1910 et en 1953 la glacière fut littéralement inondée. Plus de 10 m d'eau s'y accumulèrent ce qui la fit disparaître temporairement.

autres facteurs de régression


climat bâchage surexploitation
inondations désobstructions tourisme
déboisements effondrements  
 
plan du site contact bibliographie liens haut