page d'accueil
présentation des glacières et des hommes évolution
lieux frais
exploitation
glacières artificielles
naturalistes
spéléologues
tourisme
croyances

Grâce aux basses températures qui règnent au fond d'une glacière durant la période estivale, les aliments peuvent être conservés et les boissons refroidies directement au fond de la caverne.

Durant la Préhistoire

Au Néolithique et à l'âge du Bronze déjà (3000 à 800 ans avant J.-C.), il semblerait que les glacières ont servi de réfrigérateurs naturels. On a retrouvé à Chaux-les-Passavant des ossements, des poteries et du métal au fond du gouffre. Les chasseurs devaient probablement attirer le gibier vers l'orifice béant de la caverne, avec l'espoir qu'il se précipite directement dans le frigo.

Dans le Jura vaudois

Les paysans ont refroidi jusqu'au milieu du XXe siècle leurs bières au fond de la glacière de Saint-Livres; à la Genolière, ils y déposaient leurs greffons de printemps afin d'en arrêter la croissance jusqu'aux plantations d'automne (La Boussole No 11).

Les glacières ne furent pas les uniques réfrigérateurs naturels du massif jurassien. La plupart des gouffres sont suffisamment frais durant la période estivale pour servir de frigo en raison de l'inertie de la roche encaissante. Dans la Baume de la Roguine, Jura vaudois (539.175/192.150), des spéléologues ont découvert en 1953 plusieurs sacs en papier, à l'intérieur desquels des morceaux de viande avaient été soigneusement emballés (BARON 1969). L'histoire ne raconte pas si les spéléologues les ont dégustés au coin d'un feu après la prospection du gouffre !


lieux frais commerce de la glace Saint-Livres
sources d'eau glace de glacier Saint-George
carrières de glace glace de lacs et rivières Autres glacières
 
plan du site contact bibliographie liens haut