page d'accueil
présentation des glacières et des hommes évolution
glacières artificielles
exploitation
glacières artificielles
naturalistes
spéléologues
tourisme
croyances

L'observation des glacières naturelles a donné l'idée d'en reconstituer ailleurs, là où il n'y en avait pas, afin d'y entasser de la neige, de conserver aussi longtemps que possible la glace extraite et de permettre un approvisionnement en toute saison.

Glacières artificielles dans le canton de Vaud

Allaman

 
Le Pont

 
Concise

 
Dorigny

 

Historique

Ces constructions, désignées sous le vocable de glacières artificielles sont apparues dès l'Antiquité. On les rencontre tout d'abord près des grands châteaux et des abbayes, puis elles se développent progressivement dès la Renaissance, et surtout au cours du XIXe siècle, marqué par l'apparition d'énormes glacières urbaines.
Au cours du XXe siècle, avec la production de glace industrielle et l'apparition des armoires frigorifiques, les glacières artificielles ont peu à peu été démolies, abandonnées ou reconverties en musées, en chapelles, en résidences ou en fosses à purin (MARTIN 1997).
Véritable patrimoine historique et culturel, elles font toutefois l'objet d'un regain d'intérêt depuis quelques années. Un inventaire a été réalisé en France. Il comptabilise un millier de glacières artificielles.

Caractéristiques architecturales

Si les glacières artificielles ont augmenté de volume au cours des siècles, le principe de construction est resté le même. Elles sont composées d'une cuve, parfois en bois (glacière américaine), parfois maçonnée, dans laquelle la glace est stockée et sous laquelle on trouve un dispositif d'évacuation des eaux de fusion afin de minimiser la fonte de la glace. Quant aux parois, elles sont recouvertes de matériaux à faible conductibilité tels que le bois, la paille, la pierre ou encore la brique. Le tout est parfois enterré ou partiellement hors du sol.
Il existe un seul accès en général, parfois plusieurs dans de grosses glacières artificielles, souvent orienté au nord ou suivi d'un couloir circulaire. De la porte principale à la cuve, on retrouve presque toujours un sas servant de frigidaire.
Les glacières artificielles les plus efficaces pouvaient contenir de la glace deux à trois ans, sans même être réapprovisionnées.
 
plan du site contact bibliographie liens haut